Sandrine Bauny (70)

Je ne suis pas pratiquante de la nourriture pranique suite à une technique à apprendre et appliquer.
Je n'éprouve simplement pas la nécessité de manger.
Il m'a été dit que ce mode de fonctionnement s'apparentait à se nourrir grâce au prana.

Je trouve que se nourrir ne relève pas uniquement du fait d'absorber de la nourriture terrestre.
Il y a aussi une gestion de son corps et des énergies qui nous entourent.

Je ne pratique pas une abstinence de nourriture. J'écoute et suis simplement ce dont mon corps a besoin.

Il m'arrive de manger des produits frais ou secs, de production local et suivant les saisons, pour le plaisir de leur couleur, de leur texture ou tout simplement le plaisir de les déguster.
Mais il est vrai que dans ces moments je perçois toute l'énergie que me procure la symbiose de partage avec ces éléments.

Cela peut vous paraître étrange, cependant la vie est un continuel échange et ce qui nous nourrit dispose d’énergie qui est diffusée dans tout notre organisme.

Cette sensation n'est plus perceptible dans notre société de consommation outrancière.
L'individu vit pour ses besoins et n'existe plus pour lui même, ni avec ceux qui l'entoure.
De fait il n'est plus à même de savoir qui il est, et de reconnaître l’essence de la vie.

Pour moi, se nourrir c'est vivre pleinement au quotidien l'instant qui se présente.

Vous pouvez être amplement comblé d'un moment de joie et d'euphorie partagée avec d'autres personnes au point d'en "oublier de manger", ce que j'expliquerai en disant que nous avons suffisamment fait le plein d'énergie et que manger n'est plus nécessaire.

Se nourrir de façon pranique n'est pas pour moi un comportement particulier, une technique à suivre, ni même une forme d'originalité, cela ne s’improvise pas sur un coup de tête.
On en ressent le besoin par une prise de conscience, une forme de déclic qui nous fait réaliser ; mais je reste toutefois persuadée qu'un cheminement préalable a eu lieu antérieurement mettant en marche des changements psychologiques qui ont abouti à cette prise de conscience déclenchée par un événement quelconque.
Je suis en nourriture consciente depuis que je suis enfant, nourriture dont je vis sans contrainte depuis l’adolescence.



Michèle Gander (90)

Février 2010 : un rendez-vous prévu depuis longtemps, si longtemps que je l'avais oublié, et pourtant j'y étais...

Je m'en souviens, comme si c'était hier : c'était à Mulhouse, une conférence sur la nourriture pranique qui m'a entraînée dans la plus extraordinaire aventure qu'il m'a été offerte de vivre et qui se poursuit encore actuellement.

L'idée la plus évidente, qui me vient aujourd'hui, est que j'étais prête : durant des années, mon corps se préparait, silencieusement et tendrement ; chaque acte que je posais me conduisait vers cet instant de grâce, chaque pensée, chaque parole et émotion élevaient mon taux vibratoire, me centraient en mon coeur, et recréaient mon Unité avec la Vie.

Je me souviens de mes interrogations, réflexions et difficultés puis de mes certitudes, transformations, émerveillements de chaque instant.

Je me souviens de concepts lus et relus, entendus et ré-entendus : "retrouver l'innocence de l'enfance", "vivre l'instant présent", "se centrer dans son coeur pour générer des intentions pures", "mettre en accord nos 4 corps ", "amour inconditionnel", "Je Suis" et tant d'autres...
Et là, lors de cette initiation sacrée, ils prenaient tout leur sens ; avec bonheur, je les faisais miens et la Vie m'enseignait une autre réalité.

Au-delà de nos croyances, de nos limitations, de nos peurs existe une Terre qui demande à s'ouvrir sous nos pas, où la vie devient magie et joie, légèreté et liberté d'être.

"Vivre de Lumière" est-ce compatible avec nos vies actuelles ? Assurément, pour ceux qui s’en donneront les moyens.

Etes-vous prêts à repousser vos limites, pour vous apercevoir en fin de compte qu'il n'y en a pas ?
Etes-vous prêts pour ce grand voyage ?

Alors, bienvenue à vous ... et, si vous le voulez bien, continuons ensemble cette aventure.

Michèle Gander, Infirmière DE (90)
Se nourrit de Lumière depuis Février 2010


Cliquez pour zoomer